Le conflit en Ukraine

Positions - champs de conflit - solutions proposées

Heinz Brill

 

Depuis 1991, l’Ukraine est de nouveau un état souverain. Le territoire de l’état avec la deuxième plus grande superficie d’Europe est garanti dans les contrats internationaux. Néanmoins, le monde a vu que de telles garanties sont fragiles, fin de l’automne 2013. Le 21 novembre 2013, le gouvernement ukrainien a rejeté un accord d’association planifié avec l’Union européenne et ainsi provoqué une crise fatale pour tout le pays. Le conflit politique interne à propos de l’orientation économique future du pays mena à un conflit international entre l’Ukraine, la Fédération russe, les USA et l’UE, conflit dans lequel les pays-membres les plus importants ont joué un rôle primordial. Aujourd’hui, le conflit ukrainien polarise tout le continent européen. Lors de la recherche des origines de la crise actuelle « Crimée-Ukraine-Fédération russe-UE-OTAN », les changements radicaux de la carte politique territoriale eurasiatique au début des années 1990, notamment la désintégration et la montée des états de cette région, jouent un rôle décisif. Des états plurinationaux comme l’Union soviétique, la Yougoslavie et la Tchécoslovaquie font partie des états désintégrés tandis que l’Allemagne et la Turquie représentent des états nouvellement montés. Pour l’Union soviétique, respectivement la Fédération russe, la désintégration étatique, ainsi que la dissolution du Pacte de Varsovie signifient non seulement la perte de son ancienne zone d’influence en Europe centrale et en Europe de l’est, mais aussi, au cours des années, un changement de son environnement géostratégique. Jusqu’à présent, le futur de la région post-soviétique n’a pas été suffisamment discuté entre l’UE, l’OTAN et la Russie, et les propositions présentées n’ont pas été suffisamment contrôlées. Pour cette raison cette analyse va couvrir des nouveaux dynamismes de la politique intérieure et extérieure pendant une période de changements. En fait, seulement peu d’experts de haut niveau ont abordé le sujet de la réorganisation géopolitique du territoire de l’ancienne Union soviétique. La frontière culturelle entre l’Europe latine et l’Europe orthodoxe passe à travers l’Ukraine. Donc, un règlement rapide du conflit ukrainien semble peu probable actuellement. Pour protéger l’Ukraine d’un échec, on doit trouver rapidement des approches et idées de solution. Les sujets suivants sont au centre de la discussion : création de structures fédératives ; transformation en un état fédéral avec des garanties internationales ; séparation en une Ukraine de l’ouest et une Ukraine de l’est d’après le modèle de la Tchécoslovaquie ; paix basée sur des concessions territoriales ; adhésion de l’Ukraine à l’UE et à l’OTAN ; adhésion à l’Union eurasiatique ; zone européenne de libre-échange ; rôle de médiateur entre l’UE et la Fédération russe ; statut non-aligné ; droit d’autodétermination et statut de politique de sécurité d’après le modèle allemand ; le modèle finlandais ; neutralité d’après le modèle autrichien. Aujourd’hui, nous nous voyons confrontés à de nouveaux défis en ce qui concerne la planification de la politique de sécurité. Sous les nouvelles conditions-cadre internationales, il sera nécessaire de réviser et de planifier à nouveau le futur de la politique de sécurité ukrainienne et européenne. Suite au changement de la structure de la politique de sécurité, toutes les personnes qui participent aux recherches stratégiques sont appelées à faire face à ce défi et à trouver une stratégie adaptée à notre époque.