Protection dynamique

Commandement transversal dans le cadre d’un développement expérimental des compétences des forces terrestres

Peter Hofer

 

Le commandement des forces terrestres voit le développement des compétences comme une tâche prioritaire. Dans ce contexte, un portfolio de compétences et de méthodes a résulté de la préparation de l’exercice militaire SCHUTZ 2018 (PROTECTION 2018), portfolio qui a fait ses preuves lors de l’élaboration d’une contribution militaire à une stratégie étatique globale prévue contre des menaces hybrides. Ce modèle de commandement transversal est marqué par une grande adaptabilité et veut comprendre des situations données dans leur profondeur. Le commandement transversal exige des dirigeants expérimentés capables de mettre en œuvre leurs capacités de façon ciblée dans un environnement complet. Il y a de nombreuses définitions du terme « approche globale », mais en fait, elles peuvent être résumées dans la définition suivante : l’approche globale est un modèle traditionnel des activités constamment nécessaires pour nous connecter avec d’autres acteurs dans un environnement paradoxal que nous appelons « environnement complet ». Les experts en commandement transversal maîtrisent la gestion du personnel dans des conditions extrêmes ; ils sont capables de comprendre l’environnement stratégique et politique, d’identifier les interfaces avec les autres acteurs dans l’environnement complet et d’adapter les efforts de leur propre organisation de façon optimale et à long terme pour ainsi créer un succès durable. Le développement expérimental de capacités est une contribution décisive à l’adaptation des performances des forces armées au besoin attendu. En prenant en considération l’équilibre entre résistance et adaptabilité, on peut obtenir la résilience optimale afin de rétablir ou, au mieux, d’améliorer la capacité initiale le plus rapidement possible après l’arrivée d’événements de crise. Le modèle de commandement transversal s’est avéré comme un modèle très apte pour la compréhension de l’environnement paradoxal ; il soutient l’identification des capacités nécessaires ainsi que leur adaptation optimale à l’environnement. Le traitement des acteurs de l’environnement interactif a également changé par l’utilisation du modèle de commandement transversal. Une meilleure compréhension des acteurs actifs pour la structure de leurs organisations partenaires entraîne naturellement une optimisation de leur coopération dont, finalement, tout le monde profitera. Par ailleurs, le commandement des forces terrestres assumera aussi sa responsabilité vis-à-vis de son personnel, c’est-à-dire le préparer le mieux possible à toutes les éventualités pour qu’il rentre sain et sauf des opérations militaires.